LOGO JAMMIN_6e_avec dates_sans fond_rvb.jpg

Jammin'Juan - l'autre scène de Jazz à Juan

Musique ,  Concert ,  Jazz et blues à Juan Les Pins, Antibes
  • L'autre scène de Jazz à Juan-les-Pins

  • Né de la volonté d’aider les jeunes talents du Jazz à se faire connaître auprès des professionnels et du grand public, Jammin’Juan permet à 21 groupes sélectionnés de se produire durant 3 jours...
    Une présentation de la jeune génération du Jazz au Palais des Congrès de Juan-les-Pins, sur 2 scènes de showcases (concert de 35 minutes) et 1 grande scène et chaque soir, à 22h30,une Jam'Session, ouverte à tous.
    Soigneusement sélectionné par un comité de sélection, les groupes présentés jouent un...
    Né de la volonté d’aider les jeunes talents du Jazz à se faire connaître auprès des professionnels et du grand public, Jammin’Juan permet à 21 groupes sélectionnés de se produire durant 3 jours...
    Une présentation de la jeune génération du Jazz au Palais des Congrès de Juan-les-Pins, sur 2 scènes de showcases (concert de 35 minutes) et 1 grande scène et chaque soir, à 22h30,une Jam'Session, ouverte à tous.
    Soigneusement sélectionné par un comité de sélection, les groupes présentés jouent un jazz varié de qualité... Venez les découvrir...

    Retrouvez la programmation complète sur le site.

    3 soirées :

    08/11 : Momi Maiga
    NIO signifie âme en mandingue, la langue maternelle du jeune musicien, chanteur et compositeur sénégalais Momi Maiga. La kora et sa voix nous transmettent ses réflexions sur les valeurs humaines. Au côté du percussionniste catalan Aleix Tobias Sabater, l’excellent Marçal Ayats au violoncelle et le violoniste mexicain Carlos Montfort, le projet NIO devient une magie pour tous les sens. Un dialogue dynamique et constant entre les cultures. La Casamance, le Mexique et la Catalogne se mélangent dans une mer de sons et de rythmes transcontinentaux qui surprennent à chaque tournant. La voix chaude de Momi Maiga danse entre les vingt-deux cordes de la Kora, l’archet majestueux du violoncelle , les sons délicats et presque transparents des percussions et les multiples effets sonores du violon. Le résultat est un projet dynamique, énergique, vibrant, vigoureux et profond à la fois. L’âme du spectacle prend vie avec la présence des quatre musiciens réunis sur scène captant le public en un instant.

    09/11 : Jozefinn'Austral View
    Jozéfinn’ Austral View dit J.A.V. est un projet et groupe international, premier du genre entre quatre pays de la zone Océan Indien. Mené depuis 2008 par le musicien réunionnais Jean Pierre JOSÉPHINE, directeur artistique et leader, ce projet s’est concrétisé en 2013. La musique de J.A.V. est un syncrétisme musical entre maloya, séga, marrabenta, nicketsche, salegy, tsapiky, goema, maskandi …musiques autochtones articulées par le jazz. A travers des créations originales, J.A.V. apporte une nouvelle pierre à l’édifice de la musique sud-ouest indo-océanique dans un processus de créolisation pour une création artistique inédite.
    Après un premier album « Trapdanza » très convaincant avec de nombreuses scènes et festivals dans la zone O.I., J.A.V. sort en décembre 2022 un nouvel album très abouti et remarqué, « Karousèl Spirit » ; cet opus a été primé à la SACEM dans la catégorie jazz.

    10/11 : Alexandre Cavalière quartet
    A l’âge de 12 ans, Alexandre Cavaliere rencontre Didier LOCKWOOD qui l’invite à Paris et lance sa carrière sur les chapeaux de roues.
    C’est en 1998 que le destin donne ce coup de pouce à Alexandre en plaçant Didier LOCKWOOD et Babik REINHARDT sur sa route :
    « Ces deux grands musiciens sont alors à Bruxelles pour les Django d’Or. Alexandre quant à lui, est en train de répéter pour une soirée à l’Hôtel Royal Windsor avec son père, qui dirige le groupe ‘Jazzy Strings’. Quelques notes suffisent à Didier LOCKWOOD, Babik REINHARDT et Frank HAGEGE pour déceler le talent qui se cache sous les mains de ce violoniste. Quelle ne fut pas leur surprise, en poussant la porte du club, de découvrir qu’un enfant de 11 ans tenait le violon ! » Étonnés devant tant de virtuosité et de précocité, ils décident d’inviter Alexandre aux Django d’Or à Bruxelles puis à Paris où le succès est immédiat… éclatant !
    Ensuite, tout s’enchaîne naturellement. Alexandre écume les scènes internationales avec le groupe de son père et collectionne une liste impressionnante de prestations. Ses interventions à la
    télévision et à la radio se multiplient.
    Aujourd’hui, il nous revient avec un nouveau projet dont il est le leader « Alexandre Cavaliere – Manouche Moderne » dans des compositions à lui qui mélangent la musique manouche chère à son coeur (le gypsy jazz dans le style de Django Reinhardt) à l’idiome be-bop et au jazz moderne en passant par des influences comme celles de Dorado Schmitt ou Biréli Lagrène.
  • Langues parlées
    • Anglais
    • Italien