-A +A

Les jardins de la Villa Eilenroc

Actuellement fermé

Au Cap d'Antibes, visitez le magnifique parc de la villa Eilenroc

L'histoire de ce jardin

Dans les années 1860, le riche hollandais Hugh-Hope Loudon achète un terrain au Cap d'Antibes pour y faire édifier une luxueuse résidence, baptisée Eilenroc (anagramme de Cornélie, son épouse). À cette époque, le parc de la propriété n'est encore qu'une garrigue. Six ans plus tard, en 1873, lorsque la propriété est cédée à James Wyllie un décor végétal exceptionnel est créé par des jardiniers aussi célèbres que Ringuisen. Dès cette époque, on visite le parc devenu réputé. 

En 1927, la villa devient la propriété de M. Beaumont et de son épouse. Jacques Greber, célèbre architecte-paysagiste  est alors appelé par M. Beaumont pour restructurer l'immense parc de 11 hectares et lui redonner toute sa splendeur. Le magnifique parc est planté d'une extraordinaire variété d'essences. Ce jardins à la végétation luxuriante surplombent la mer d'une trentaine de mètres et offrent un incomparable panorama sur la baie.
Sur un terrain d’environ 1650m², le potager et le petit jardin de plantes aromatiques et de fleurs à couper permettent à la maîtresse de maison d’enrichir l’ordinaire de la vie familiale. Les Beaumont organisent de prestigieuses réceptions où le "tout Côte d'Azur" se rend dans les automobiles les plus luxueuses.

En 1982, Madame Beaumont lègue sa propriété à la Ville d'Antibes Juan-les-Pins. La donation est assortie de conditions précises dont l'ouverture des jardins au public. La ville entreprend alors un vaste programme de restauration des bâtiments, du mobilier et des jardins.

Une roseraie très antiboise

C’est sur cet emplacement et dans le souci de revivre la tradition et le savoir-faire horticole qui a fait d’Antibes «la capitale de la Rose» pendant des années, que la Ville a souhaité transformer ce jardin en roseraie.
Au coeur de cet authentique conservatoire végétal, la roseraie offre au public les fragrances et les essences de ses centaines de variétés, créées pour la plupart à Antibes Juan-les-Pins.


An 2000, création de l’oliveraie

50 oliviers pour les enfants de l’an 2000. C’est par cette opération qu’a débuté la reconstitution de l’oliveraie de la Villa Eilenroc. Pont symbolique entre le passé et l’avenir, ces oliviers ont été plantés en l’honneur des enfants nés durant cette année du second millénaire. Depuis cette date, une première huile a déjà été recueillie et mise en bouteille.

Visiter les jardins de la Villa Eilenroc au Cap d'Antibes

Chemin Mrs Beaumont – Cap d’Antibes.
Ouverts tous les mercredis de 14h à 17h
Les 1er et 3e samedis du mois de 14h à 17h

Tarif : 2 euros (gratuit pour les  moins de 12 ans)
Chiens non admis
Possibilité de fermeture sans préavis