L'art urbain sur les hauteurs d'Antibes

Sortez des chemins battus pour découvrir ces fresques

Attention, ça monte !!!  Louez un vélo électrique ou chaussez vos baskets pour un footing et découvrez les œuvres situées sur les hauteurs de la ville d'Antibes Juan-les-Pins.
Vous n'avez pas de baskets ? Vous pouvez aussi vous garer sur le parking eco-mobilité (route de Grasse), à côté de la sChOOL ou prendre un des bus du réseau envibus - n° 9, 6 ou A - qui vous déposera à proximité de certaines œuvres.

N° 2 - l'étude d'objets contemporains de ZOER

Zoer, peintre figuratif né en Italie, passe sa vie entre Paris et Saint-Martin-Vésubie. La peinture acrylique et l’huile sont ses médiums de prédilection. Ses recherches plastiques tournent autour de l’étude de l’objet - pour en comprendre la philosophie, l’usage – duquel il capte en peinture la vie puis l’après-vie. Du portrait de l’objet à la question de l’empreinte, la pratique de l’artiste tend à explorer la résurgence inévitable de la forme et de la matière.

N° 1 - les murs de la sChOOL, une aire d'expression pour les artistes dont : SLY2, SKIO, GREMS et TOMAS LAQUE

Né en 1984, Sly2 est un artiste pluridisciplinaire autodidacte, diplômé en production imprimée. Il découvre le graffiti à la fin des années 90, et devient un membre fondateur du groupe 3PP. De plus en plus sollicité, sa passion le fait voyager dans le monde entier. En perpétuel questionnement sur le monde qui l’entoure, ses œuvres sont à l’image de sa personnalité : spontanées, instinctives, et pleines de talent. Il choisit de partager ses œuvres afin d’établir un dialogue.
Si les murs ont des oreilles, ils peuvent aussi parler…

Skio, artiste niçois qui réside aujourd’hui à Paris. Le festival l’a d’ailleurs déjà accueilli en 2020 pour la réalisation d’une Coul’Box et l’exposition à la sChOOL « Ici des artistes ont fait le mur ». Artiste tout terrain qui aime expérimenter de nouvelles techniques: encre, acrylique, aérosol et même composition numérique. Son travail s’articule entre un monde numérique et organique où la transposition de formes géométriques abstraites s’enchevêtrent avec des visages.

Grems ou Michael Eveno est né en 1978. Il vit et travaille à Londres. Diplômé de l’école des Beaux-Arts de Bordeaux, il collectionne les casquettes puisqu’il trempe à la fois dans le rap, le graphisme et l’art contemporain. Profondément ancré dans le milieu du hip-hop, il développe un style à part aussi bien dans son univers musical que graphique.

Tomas Lacque est un artiste né en 1984 qui vit et travaille à Bordeaux. En 1998, il commence le grati sans but précis, guidé par une passion et une envie débordante. Sa vision est Post-graffiti et basée sur une abstraction spontanée de couleur, de contrastes et de formes ayant pour socle commun la gestuelle. Depuis la genèse de sa démarche, il cherche à s’émanciper à la fois de la technique et de la composition afin de s’orienter vers une peinture plus spontanée et contemporaine.

N°3 - la fresque futuriste de KOTEK

Kotek est un graffeur très actif dans le sud de la France. Cet artiste autodidacte commence l’utilisation de la bombe de peinture il y a près de 20 ans à Paris et n’a cessé de perfectionner sa technique en réalisant notamment des fresques monumentales. Après avoir découvert la technique de l’anamorphose à laquelle il s’adapte rapidement, il orientera son art vers le décor et sera très sollicité tant dans l’univers de l’art urbain pour des collaborations que par les professionnels et particuliers.

N° 4 - seconde œuvre d'ASTRO sur la ville d'Antibes Juan-les-Pins.

Astro est un artiste qui a réalisé ses premiers graffitis dans la banlieue nord de Paris. Après avoir démarré avec le lettrage, il a créé un univers abstrait mêlant courbes, calligraphie et formes dynamiques. A l’aise sur grand format, il réalise de nombreuses fresques au cœur de la ville et trompe l’œil du spectateur en déformant la platitude des façades en créant des illusions d’optique impressionnantes ; un travail qu’il effectue également sur toile.

N° 5 - l'œuvre gigantesque d'HELL'O.

Hell'o est un duo d'artiste belges, Jérôme Meynen et Antoine Detaille. Issus de l'univers du graff, ils ont laissé derrière eux lettrage et bombes aérosol pour le papier, la peinture, le dessin à l'encre et l'installation. Ensemble, ils évoluent au sein d'un univers graphiques riche et intriguant, qui se développe sans cesse, multipliant les références. Animaux étranges, petits personnages et créatures assexuées rappellent le monde fantastiques des fables et des contes. Leurs compositions évoquent également un univers surréaliste et onique.

N°6 - l'œuvre trompe-l'oeil de SCAF

Scaf est un artiste lorrain de 39 ans, passionné de dessin depuis tout petit, il commence le graffiti en 2002. Il privilégie surtout le style réaliste et la bande dessinée. Ces dernières années, ses œuvres se sont beaucoup portées sur les animaux et l’anamorphose. Les illusions d’optique qu’il réalise sont pour lui de véritables terrains de jeux ou l’artiste interagit avec l’architecture. L’œuvre murale devient une œuvre photographique grâce à des mises en scène souvent insolites.

En redescendant sur le centre d'Antibes, empruntez la route de St Jean et arrêtez vous au n°715.

N°7 - l'œuvre en 3D d'IZZY IZVNE

Izzy est une jeune artiste moldave. Son style mêle calligraphie et 3D. L’artiste est attachée à créer des œuvres qui incitent le public à regarder en profondeur, jouant sur des effets trompe-l’oeil et à découvrir ce qui n’est pas visible au premier regard. Artiste engagée, elle promeut la culture urbaine en Moldavie auprès des jeunes générations, pour les connecter entre eux et autour des valeurs de paix, de partage et d’unité.